Dates Importantes


- Avril 1997 : l’exposition « Arles, Terre de Résistance », initiée par les sections locales de la F.N.D.I.R.P. (Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes) et de l’A.N.A.C.R. (Association Nationale des Anciens Combattants Résistants), rencontre un vif intérêt auprès de la population. Elle est prolongée d’une semaine. Ce succès amène les associations de Résistants et de Déportés à s’interroger sur la possibilité de créer un Musée consacré à la Résistance et à la Déportation en Arles.

- Octobre 1997 : une Assemblée constitutive pour la création de ce Musée a lieu. Cyprien Pilliol, Président de l’A.N.A.C.R., rappelle à cette occasion que "C’est un Devoir que nous devons à la Mémoire de tous ceux qui sont morts pour que les générations suivantes puissent jouir de cette Liberté que d’autres ont su conquérir".

- 17 octobre 1997 : les statuts de l’Association pour la création d’un Musée de la Résistance en Arles et Pays d’Arles sont déposés à la Préfecture. Cette Association, créée sous l’impulsion de quatre Anciens Déportés et Résistants (MM. Justamond, Barontini, Pilliol et Rault), avec le soutien de la F.N.D.I.R.P. et de l’A.N.A.C.R., et l’investissement de deux étudiants en Histoire (MM. Koukas et Castellani) veut faire la jonction entre Mémoire et Histoire.

- 1999-2000 : Deux délibérations Municipales prises par le Conseil Municipal d’Arles ont approuvé à l’unanimité le principe de la création en Arles d’un Musée consacré à la Résistance et à la Déportation.
- 21 mai 1999 : "La création d’un Musée de la Résistance et de la Déportation, projet initié par l’Association pour la création du Musée de la Résistance et de la Déportation d’Arles et du Pays d’Arles" est approuvée. La Délibération a également autorisé "Monsieur le Maire à solliciter du Conseil Régional PACA et du Conseil Général des Bouches du Rhône des subventions pour la réalisation du Musée au taux le plus élevé possible".
- 9 novembre 2000 : Vœu "d’installer le futur Musée de la Résistance et de la Déportation du Pays d’Arles dans une partie des locaux du Collège Frédéric Mistral devenus vacants lors de la construction par le Conseil Général d’un futur collège".

- 2005 : Une étude de faisabilité est réalisée par Guillaume Agullo, Conservateur du Musée de la Résistance et de la Déportation de Toulouse. Le projet de « musée » est remplacé par celui d’un « Centre » d’interprétation et de ressources, consacré à la Mémoire de la Résistance et de la Déportation en Pays d’Arles.

- 2005 - 2006 : A partir de ce rapport, l’association a pu élaborer un Projet Scientifique et Culturel, validé par un comité de conservateurs, documentalistes et professeurs. Parallèlement, l’association entame la programmation des collections au sein du futur Centre, et continue l’inventaire de ses fonds.

-  2006 : La Mairie d’Arles a chargé un Cabinet d’Etude de la programmation du Centre au sein du collège Frédéric Mistral.

-  2011 : L’association s’installe dans l’ancien collège Frédéric Mistral.

CALENDRIER PREVISIONNEL

- Fin 2016 : Aménagement des réserves

- 2018 : Début aménagement du centre des ressources

- 2019 : Fin aménagement du centre des ressources

- 2020 - 2021 : Aménagement des espaces muséographiques

Durant cette période l’association s’attachera à maintenir ses activités de collecte et d’inventaire, d’animation pédagogique et culturelle à destination des scolaires et du grand public.

En parallèle, elle devra :
1-Mettre à jour l’ensemble des inventaires de ses fonds et de ses collections
2-Approfondir son Projet scientifique et culturel
3-Rédiger un synopsis détaillé de l’exposition permanente du futur CRDA
4-Rédiger un programme de l’exposition permanente du futur CRDA

.